Église pécheresse, va, et désormais ne pèche plus !

//Église pécheresse, va, et désormais ne pèche plus !

Église pécheresse, va, et désormais ne pèche plus !

Cette semaine, je contemple cette femme pécheresse que tout le monde veut lapider (Jn 8, 1-11). Cette femme, dans l’actualité du monde, est incarnée par l’Église. Oui, cette femme a beaucoup péché ! L’adultère est puni par la Loi de Moïse… comme la loi condamne aujourd’hui naturellement ces abus, ces crimes et horreurs qui font la honte de l’Église. Moïse a bien prescrit dans sa Loi qu’une telle femme adultère soit lapidée. Aujourd’hui, la loi canonique, la loi civile, pénale, comme la loi populaire, et surtout médiatique condamne la femme pécheresse qu’est l’Église. Certains voudraient même sa condamnation à mort, par lapidation.

Nous sommes vraiment impressionnés par toutes les condamnations, massives, immédiates, toujours nouvelles et chaque fois renouvelées quand il s’agit de l’Église, car chaque nouveau cas fait appel à tous les cas passés, et des anciens articles qui ressortent comme s’ils parlaient d’un cas nouveau…

L’Église doit se purifier, donner l’exemple et devenir sainte et immaculée ! C’est ainsi que la veut Jésus son Époux fidèle et Immaculé. L’Église est une épouse infidèle, en chacun de ses membres que nous sommes, tous plus pécheurs les uns que les autres. Heureusement que Jésus, son Époux, est lui, toujours fidèle et veut purifier son Église. Tout en lui montrant l’horreur de son péché, en ce temps de Carême, Jésus ne condamne pas à mort son Église ni aucun de ses enfants.

Tout en lui montrant l’horreur de son grand péché, Jésus s’adresse à l’Église, comme à la femme adultère en lui disant : « Va, et désormais ne pèche plus ». La conversion de l’Église, de chaque chrétien, ne pourra se réaliser sans cette rencontre personnelle, un face à face en vérité avec Jésus. Seule cette vraie rencontre, loin des pressions sociales, médiatiques et judiciaires, permettra à l’Église et à chaque chrétien de se convertir profondément. Notons que cette conversion ne concerne pas que les affaires de pédophilie ou d’abus sexuels : elle embrasse toutes les dimensions de la vie, et pas seulement pour l’Église, mais pour toute la société et tous ceux qui condamnent, oubliant que chacun de nous, quand il regarde sa vie vraiment en vérité, entend Jésus qui lui dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. » Nous serons tous comme ces gens de l’évangile qui s’en vont, un à un, en réalisant que nous avons tous des choses à nous reprocher, dans différents domaines de la vie. En ce temps de Carême, prions pour la conversion de l’Église. Engageons-nous pour la conversion, la purification non seulement de l’Église, de chaque baptisé… mais de toute la société et de chaque être humain.

By |2019-04-10T06:22:51+01:00avril 10th, 2019|Editos|Commentaires fermés sur Église pécheresse, va, et désormais ne pèche plus !

About the Author:

Curé de l'ensemble paroissial